Aucune recherche

Recherche en cours

La recherche a échouée

Voir la liste de ces races

Voir les éleveurs de ces races

Voir la fiche de cette race

Voir les éleveurs de la race

Fermer cet encadré

Autres Articles

Les courses de lévriers

Tout comme chez les humains, les chiens ont différents caractères, certains sont calmes et pantouflards, alors que d’autres sont très vifs et sportifs. Il existe différents sports pour nos amis les chiens selon les races. Pour les plus rapides, il y a plusieurs types de courses.

Des courses pour quelles races de chiens ?

Ces courses s’adressent aux chiens les plus rapides, elles sont donc ouvertes aux chiens du 5ème groupe soit toutes les races de lévriers, par exemple :



Et aux races apparentées comme :



Tous ces chiens doivent être inscrits à titre définitif à un livre d’origine reconnu par la Fédération Cynologique Internationale (FCI). Pour la France c’est le livre des origines françaises (LOF). Ils doivent posséder le document reconnu de leur pays.

Avant de pouvoir participer aux courses chaque chien doit passer un Brevet d’Aptitude à la Course (BAC) ou un Brevet de Poursuite à Vue (BPV). Ces examens se passent dans le club le plus proche du domicile du propriétaire.

Pour bien voir l’aptitude du chien à suivre le leurre, les brevets se passent individuellement, c’est suffisant pour les races qui ont peu d’effectifs  comme le lévrier irlandais.
Par contre quand ils sont plus nombreux, ils doivent en plus faire deux courses de groupe, c’est le cas pour le Whippet.

- Le coursing (poursuite à vue sur leurre)

Quand on sait que les lévriers ont d’excellentes aptitudes pour la chasse, ces épreuves sont bien exploitées et très appréciées par toutes les races de lévriers. Ces exercices ont commencés en France dans les années 1980. Ces compétitions se disputent sur un grand terrain ou est installé un parcours. Un leurre fait le même trajet qu’un lièvre qui serait poursuivi. Soit des lignes droites, des virages brusques sur une distance de 600 à 1000 mètres, les chiens courent par deux.
Ils seront jugés sur plusieurs critères qui sont déterminants pour définir leur aptitude à la chasse :

  • La vitesse qui est indispensable pour rattraper le « gibier » et qui devra aussi compenser le retard de départ que l’effet de surprise aura fait prendre au chien.

  • L’ardeur que le chien va mettre à poursuivre le leurre quels que soient les obstacles qu’il va rencontrer (la nature du terrain, les pertes de vue du leurre, les chutes éventuelles).

  • L’intelligence dont le chien va faire preuve pour la trajectoire à emprunter pour capturer sa proie mais aussi son adresse et son courage pour le faire. Sans ces critères, le lévrier peut être très rapide il ne pourra pas franchir les obstacles ou rattraper du temps perdu pour récupérer le leurre. Il doit être très motivé comme l’est le lévrier hongrois


- Le racing (épreuves sur cynodromes)

Les courses de lévriers sur cynodromes existent depuis très longtemps. La première course qui s’est déroulée en France est due à Eugène Chapus en novembre 1879.
C’est une course de vitesse qui comprend deux grands virages et deux lignes droites. Selon le cynodrome et les races de lévriers, les distances varient entre 250 et 600 mètres. La piste est en herbe ou en sable. Selon les règlements, les partants sont 6 ou 8. Les chiens se trouvent dans des box dont les portes s’ouvrent au même moment pour le départ.
Les chiens se jettent dans une course sur un leurre fait avec des sacs de plastique blancs jusqu’à l’arrivée où ils se précipitent dessus pour le détruire.

Lévriers qui excellent dans cette discipline :



- Les épreuves internationales

Ces épreuves internationales ont pour but de rassembler les meilleurs concurrents de plusieurs pays. C’est lors de ces sélections que seront distingués les lévriers qui ont gardé le plus d’instinct de chasse de leurs ancêtres et ce pour les deux épreuves vues au dessus.