Aucune recherche

Recherche en cours

La recherche a échouée

Voir la liste de ces races

Voir les éleveurs de ces races

Voir la fiche de cette race

Voir les éleveurs de la race

Fermer cet encadré

Autres Articles

Quelles sont les origines du chien ?

L’origine du chien

Le chien est connu pour être le meilleur ami de l’homme, mais aussi pour lui être d’une aide précieuse dans bon nombre de domaines. Que ce soit pour rechercher des victimes sous les décombres, du sauvetage à l’eau, pour l’aide aux personnes handicapées on le retrouve dans bon nombre de situations. Mais quelles sont les origines du chien ?

Le chien est un mammifère de la famille des canidés. Cette famille comprend également le loup gris qui est l’ancêtre sauvage du chien et le dingo : un chien domestique retourné à l’état sauvage.

Le chien est la première espèce animale domestiquée par l’homme. Il était utilisé pour chasser par une société qui ne maîtrisait ni élevage ni agriculture. Cela fait environ 100 000 ans que la lignée du chien s’est différenciée de celle du loup gris.

Des chiens ont été vus aux côtés des hommes depuis la préhistoire et ses fonctions d’auxiliaires se sont développées. Ces fonctions ont permis de voir apparaître et d’identifier peu à peu des races canines.

Selon les races, le chien est maintenant un animal de compagnie ou un chien de travail (voire les deux). Sa domestication précoce, son instinct de meute et les caractéristiques qui en découlent renforcent sa complicité avec l’homme.

Les dénominations du chien

Le mot chien vient du latin «canis». On considérait autrefois que le chien était une espèce à part entière, mais des recherches contemporaines ont mis en évidence qu’il est en fait le résultat de la domestication du loup gris commun. C’est donc pour cela que malgré des différences de morphologies majeures constatées entre les deux animaux, les scientifiques ont regroupé la totalité des races canines en un tout nommé « Canis lupus familiaris » une sous espèce de « canis lupus ».

Les chiens sont généralement désignés de la manière suivante :

  • Le chien de race est un chien dit « conforme au standard », autrement dit il possède les caractéristiques physiques et comportementales voulues, reconnues par des juges compétents qui ont en charge cette standardisation.
    Par exemple pour un chien Leonberg reconnu par son inscription au livre des origines françaises (LOF) sera appelé « chien de race Leonberg »

  • Le chien de type est un chien qui a un standard établi sous forme de race mais qui n’est pas reconnu et donc non inscrit au livre des origines françaises (LOF).
    Ainsi un dogue argentin non reconnu sera appelé « chien de type dogue argentin ».

  • Le chien croisé est un chien qui provient de chiens de races ou de types identifiables. Le croisement des races peut-être volontaire permettant de combiner les caractéristiques de deux races. Des chiots issus d’un malinois et d’un berger allemand seront appelés « malinois croisés berger allemand » ou plus généralement « malinois X berger allemand ».

  • Le chien bâtard est un chien issu de croisements multiples et certainement involontaires entre des chiens de races ou de types totalement différents. La différence entre le chien croisé et le chien bâtard est que les origines de ce dernier sont totalement inconnues, il est impossible de le classer ou de le définir d’où son appellation de « bâtard ».

  • Le chien corniaud dénomine un chien qui n’a pas de race ou de type propre mais dont les contraintes locales lui confèrent des caractéristiques particulières. Le mot corniaud veut dire « du coin » c’est donc un chien de type local, non reconnu, sans standard. Mais certaines races de chiens comme le basenji ou le chien de canaan corniauds d’origine sont devenus des races à part entière. Les pays occidentaux ont standardisé pas mal de chiens corniauds et ces derniers ont donc tendance à devenir plus rares. Dans la vie de tous les jours le mot corniaud a tendance à bien souvent être pris pour synonyme de bâtard.